Quelle est la différence entre la gestion de projets agile (comme Scrum) et Lean Startup ?

Il y a quelques années, j’étais invité à faire une présentation dans le cadre d’une formation Innovation dans une entreprise internationale de plus de 1’000 employés. Il y avait entre 20 et 30 personnes par séance de formation.

J’essaie toujours d’avoir un style et une présentation la plus interactive possible. J’ai proposé aux personnes présentes dans la salle à ne pas hésiter à m’interrompre si elles avaient une question ou une remarque : une personne n’a pas hésité… presque au début de ma présentation ! 😯 🙂

Sa question: Mais en fait, c’est quoi la différence entre la gestion de projets agile (comme Scrum) et Lean Startup ?!

C’est à cette question que j’aimerais répondre dans cet article.

Déjà savez-vous ce qu’est Scrum ou la gestion de projets agile ? Scrum est une méthode de gestion de projets appelée “agile”. Elle a été créée suite au constat que de nombreux projets informatiques échouent dû à l’incompréhension entre le responsable du produit et l’équipe de développement (wiki : Lancé en 2002 ; Première mention de Scrum en 1986).

Le principe de base est de faire des itérations rapides de développements et de livrer un bout de produit toutes les 3 semaines. Ceci permet au responsable du produit de diminuer l’abstraction inhérente lié à un projet informatique. Selon l’avancement, il peut ainsi adapter et prioriser les fonctionnalités à développer dans les prochaines itérations. Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises adoptent cette approche et délaisse les autres méthodes dont le cycle entre les spécifications et le produit finalement “testable” sont en général beaucoup plus longs.

Si votre projet entrepreneurial en startup ou en entreprise comprend un logiciel ou une application web, je vous conseille très fortement de vous intéresser à cette approche. Encore plus, si vous êtes amené à gérer une équipe de développement en direct. Dans ce cas-là je vous conseille l’excellent livre Succeeding with Agile de Mike Cohn. Parce qu’effectivement, il y a appliqué Scrum et appliqué Scrum avec succès, deux choses très différentes. 🙂

Vous arriverez quand même à construire un produit que personne ne veut

Au début de ma carrière, je travaillais pour une ONG. Une mission passionnante. La raison d’être de cette ONG était de rendre l’information de santé public de qualité accessible à tous. Une ONG qui avait été fondé au début de l’internet dans les années 1995. Quand je l’ai rejoint elle fêtait ses 10 ans.

Je travaillais comme développeur Web. Je développais des applications Web pour cette plateforme, une marketplace finalement. Il y avait les bénéficiaires des services que rendaient cette ONG et les médecins et chercheurs qui enrichissaient cette plateforme et l’ONG recevait des fonds pour les services qu’elle rendait (et rend toujours).

Les questions de design, fonctionnalité ou autre choix étaient tranchées par la directrice. Est-ce que nous faisions des expérimentations pour tester différentes alternatives ? Est-ce que nous allions consulter les logs ou Google Analytics pour découvrir des patterns utilisateurs ? Non. C’est la directrice qui tranchait. Elle avait effectivement 10 ans d’expériences a dirigé cette ONG, mais elle se coupait des moyens à disposition pour innover.

Et cela sera souvent le cas dans la plupart des projets et appliquer Scrum ne changera pas la situation. Effectivement, vous diminuerez probablement le coût, vous livrerez le produit à temps et en qualité. Par contre, il se peut toujours que personne ne veuille finalement de votre produit.

Scrum donne les moyens de construire un produit de qualité. Probablement une des meilleures méthodes de gestion de projets, aujourd’hui. Mais, il ne dit pas “quoi” construire. Dans Scrum, le rôle du responsable de produit est appelé Product Owner. Le produit va dépendre de son “expertise”.

Digitalisez de la MERDE et vous obtiendrez… de la MERDE digitalisée 🙂

Une autre tendance est d’adopter des processus existants à des nouvelles plateformes. On peut passer du papier au digital ou d’une application Windows à une application Web. On va copier les fonctionnalités existantes d’une plateforme à une autre.

Eh magique, on peut le faire en Scrum aussi ! 🙂 .

Cette fois, je travaillais comme coordinateur de projets pour une organisation internationale. Je gérais une équipe de 6-7 personnes répartie entre Genève et l’Inde. Le développement du produit occupait une équipe de 60-70 personnes en tout. Les fonctionnalités pleuvaient. Il n’y avait pas un Product Owner, mais plusieurs Product Owners. Est-ce que des expérimentations étaient effectuées pour tester différentes alternatives ? Est-ce que les les logs étaient consultés ou Google Analytics pour découvrir des patterns utilisateurs ? Non. Nous étions dans une phase de copie des processus existants. Est-ce qu’il y a de la créativité ou de l’innovation là-dedans ? Non.

Aussi finalement, vous mettez les indicateurs (KPIs) que vous voulez : Pourquoi parler de l’utilisateur, du visiteur ou du client ou encore du ROI (Retour sur investissement) si on peut parler en termes de fonctionnalités développés ? Dans Lean Startup, le sujet du choix des indicateurs est un élément très important.

La place de la gestion de projets agile (comme Scrum) dans Lean Startup

Lean Startup regarde le projet/produit d’une manière globale et pragmatique. Elle s’intéresse à toutes les parties du projet/produit : désirabilité, faisabilité et ROI (retour sur investissement). Elle fait des expérimentations en contact rapproché avec à son marché. Comme un scientifique dans son laboratoire, mais le laboratoire de l’entrepreneur Lean Startup c’est son marché : le terrain ! La solution, le résultat d’un développement Scrum, n’est qu’un paramètre parmi d’autres.

L’idée dans Lean Startup n’est pas de développer un produit d’une manière itérative, mais de tester des hypothèses d’une manière itérative avec plusieurs produits consécutifs. Lean Startup propose une méthode scientifique pour développer un produit que veulent vraiment les gens. C’est en grande partie l’objet de ce blog ! 🙂 Voir : Mon projet fou: lire les 16 livres essentiels pour les entrepreneurs et les innovateurs en 48 semaines et en publier un résumé toutes les 3 semaines ! 🙂

Lean Startup MVP Source - Crisp's Blog, Henrik Kniberg
Source : Crisp’s Blog, Henrik Kniberg

Eric Ries est le fondateur de Lean Lean Startup, lancé en 2008. Il s’est fortement inspiré de différentes méthodes existantes, comme le Lean Thinking ou Scrum, pour développer le concept Lean Startup.

Le schéma, ci-dessous, illustre la place de la gestion de projets agile (comme Scrum) dans Lean Startup. Scrum c’est aussi et surtout des pratiques d’ingénierie spécifiques et des fois innovantes pour s’adapter à cette manière de livrer des produits rapidement et/ou modifier des composants existants tout en évitant de tout casser.

Source: Nordstrom Innovation Lab – Brown, J.B., Grigoriu, M, & Lightsmith, J. (2012)

Pour information, ce schéma a également été repris par Gartner, quelques années plus tard.

Si vous avez des questions ou des remarques : laissez-moi un commentaire. 🙂 Il est fort probable que cela devienne le sujet de mon prochain article ! 🙂

  •  
    41
    Partages
  • 41
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mon projet fou: lire les 16 livres essentiels pour les entrepreneurs et les innovateurs en 48 semaines et en publier un résumé toutes les 3 semaines

Je vais tout d’abord me présenter pour ceux qui ne me connaissent pas : je suis Hamidul Huq, j’ai 38 ans, je travaille comme responsable de projets innovation dans une grande entreprise, je suis l’organisateur du Meetup Lunch Entrepreneur à Genève (Suisse) et l’auteur de ce blog pour les entrepreneurs en startup ou en entreprise.

Hamidul Huq

Connaissez-vous le Lean Startup ?  C’est une approche de management de l’innovation qui a été développé par Eric Ries dans les années 2008. C’est une approche employée par les meilleures startups de la Silicon Valley, comme Google, Uber ou encore Amazon. Et depuis quelques années, les entreprises “traditionnelles” l’ont également adopté afin de pouvoir innover et survivre dans l’économie actuelle.

Je vais simplifier au maximum : l’idée principale est d’aller le plus vite possible sur le terrain aux contacts de ses utilisateurs avec son produit, même si le produit n’est pas encore terminé, voir même pas construit du tout 🙂 . Nous rentrons ensuite dans une boucle où nous construisons des produits consécutifs pour tester des hypothèses, mesurer les interactions des utilisateurs d’une manière scientifique, apprendre et adopter son idée, son produit et son modèle économique (business model) jusqu’à avoir un produit que les gens veulent vraiment.

Le fondateur du mouvement Lean Startup, Eric Ries, a créé une série intitulé: The Lean Series – Essential books for Entrepeneurs and Innovators (Lean Series – les livres essentiels pour les entrepreneurs et les innovateurs). Cette collection de 11 livres (en 2020) ont été écrits par les meilleurs acteurs et auteurs du monde des startups et de l’innovation. Les sujets couverts par les différents livres sont des sujets essentiels pour une startup de la création d’une marque à l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA), en passant par la comptabilité financière. Tous ces concepts ont été revus et adaptés d’une manière innovante au Lean Startup et éprouvés par leurs auteurs, spécialistes de leur domaine.

Mon projet fou: lire les 16 livres essentiels pour les entrepreneurs et les innovateurs en 48 semaines et en publier un résumé toutes les 3 semaines

Mon projet est donc de lire les 11 livres de cette série. Vous me direz : alors pourquoi je vois 16 livres dans le titre de cet article ? A cette liste, j’ai ajouté le second livre de certains des auteurs, Eric Ries “The startup Way”, Ash Maurya “Scaling Lean” et celui de Barry O’reilly “Unlearn”. J’ai également ajouté les deux livres incontournables d’Alex Osterwalder et Yves Pigneur (des suisses ceci dit en passant… 🙂 ) “Business Model Generation” et “Value Proposition Design”. Je prends ce défi très au sérieux et je m’y prépare comme pour un événement très important de ma vie : une compétition, un MBA, un mariage (ok là j’exagère 😉 ). Je lis beaucoup, mais là tous ces livres traitent d’un même thème : le business. Je sais que cela ne va pas être facile de rester motivé tout le long, surtout une fois que l’enthousiasme de départ sera retombé. Pourquoi je me lance dans ce défi ? Voici mes raisons :

  • Je n’ai pas fait une école de commerce ou une HEC. A la base, je suis ingénieur en informatique. Suite à deux échecs entrepreneuriaux, je conclus sur le fait que je ne réfléchis pas  assez à la partie financière de mes idées ou projets. Effectivement, c’est un gros problème 🙂 . Je m’intéresse surtout à créer de la valeur et le plaisir de voir des utilisateurs en bénéficier.
    Devant moi, deux solutions : soit je me trouve systématiquement un partenaire (co-fondateur) pour me compléter dans mes aventures ou je me forme sur le sujet. J’ai pris la deuxième option.
  • Il y a six ans, j’ai suivi les 12 modules du Executive MBA/DAS “Entrepreneurship & Business Development” de HEC Genève. Une formation que j’ai payé très très (trop) cher. J’y ai également investi beaucoup de temps et d’énergie (environ 80 heures de travail personnels par module). J’y ai appris beaucoup de choses, notamment sur la finance, la comptabilité ou encore la négociation. Par contre, cette formation ne m’aidait pas suffisamment ou suffisamment rapidement sur comment lancer une startup ou un produit dans l’économie actuelle.
    Pour information, l’approche Lean Startup avait uniquement été abordé dans le cadre d’un seul module, très court et de ce fait d’une manière très superficielle. Lean Startup demande un rythme et une manière de faire différente et remet en question les fondements de toutes les autres disciplines.
  • L’année où j’ai décidé de vraiment me lancer et de faire un break dans ma carrière professionnelle, j’ai rencontré une personne, bien intentionnée et sincère, qui m’a dit: “la première chose à faire si on veut créer son entreprise c’est de faire un MBA”.
    Aujourd’hui, dans un monde où l’information de qualité est à portée de clics, personnellement, je pense que la première chose à faire c’est de choisir le bon livre à lire qui va booster notre vie et bouleverser une ou plusieurs de nos perspectives et surtout passer à l’action.
  • La lecture et l’application des concepts d’un des livres de la collection “Lean Series de Eric Ries” et les deux livres d’Alex Osterwalder et Yves Pigneur (Business Model Generation et Value Proposition Design), m’ont en grande partie  aider  à décrocher mon job actuel dans une grande entreprise, en tant que responsable de projets innovation / entrepreneur en entreprise.
    Aujourd’hui, je suis également régulièrement invité comme orateur à des conférences en Suisse et à l’étranger pour partager mon expérience sur l’application de ces concepts dans des projets d’innovation.
    Je vois clairement l’avantage que pourrait me donner la lecture du reste de la série de livres “Lean Series d’Eric Ries” et les 5 autres livres que j’ai sélectionné. Que cela soit pour les projets pour l’entreprise pour laquelle je travaille ou pour mes projets entrepreneuriaux personnels.
  • J’applique l’approche Lean Startup dans plusieurs de mes projets en entreprise et dans mes projets entrepreneuriaux personnels. J’ai des hésitations sur la stratégie à adopter sur certains projets. Je pense trouver la réponse à mes questions dans ces livres.
  • Lire 16 livres en 48 semaines, et en écrire un résumé et le poster ici sans ruiner ma vie professionnelle et ma vie sociale représente un défi en soi, qui mobilisera au maximum mes capacités d’organisation et d’auto-motivation. Si je procrastine trop, si je ne m’organise pas suffisamment bien, si ma motivation retombe comme un soufflet, je n’y arriverai pas. Et vous serez les premiers à le savoir. Je parlerais donc aussi bien des livres que je lirai que du projet en lui-même.
  • Afin d’expérimenter en réel s’il est possible de devenir un meilleur entrepreneur en lisant et en appliquant les concepts de ces livres. C’est l’objet de ce blog – je n’ai pas voulu créer un blog qui ne parlerait que de ce défi – et je tâcherai de démontrer que c’est possible en vous faisant partager ce que cela m’apporte dans l’entreprise pour laquelle je travaille, dans mes projets entrepreneuriaux personnels, dans ma vie de tous les jours.
  • Afin de partager avec d’autres le résultat de ce projet, en écrivant notamment des résumés clairs, concis et pertinents.

Comment est-ce que je vais m’y prendre ? Voici les règles du défi :

  1. Pour chaque livre, je vais d’abord lire le livre en entier, puis rédiger un résumé global. Il y a certains livres que j’ai déjà lu, mais que j’ai décidé de garder dans cette liste. Parce que je trouve intéressant de les relire et j’aimerais aussi en rédiger un résumé dans ce blog. Les livres que j’ai déjà lu sont: Lean Startup de Eric Ries, Running Lean de Ash Maurya (que je relis régulièrement d’ailleurs) et les deux livres Business Model Generation et Value Proposition Design d’Alex Osterwalder et Yves Pigneur.
  2. Je vais ensuite reprendre le livre et faire un résumé chapitre par chapitre.
  3. Puisque ces livres sont très orientés sur la pratique (et moi aussi d’ailleurs), il y a souvent des exercices concrets à mettre en œuvre. Des cas concrets d’application de ces concepts dans le cadre de mes projets en entreprise ou personnels viendront compléter ceux du livre.
  4. Je suis marié et j’ai des jumeaux de 3 ans. La famille est quelque chose de très important à mes yeux. Pour moi, c’est la famille d’abord. La clé va donc être l’organisation ! Pour voir les astuces que j’utilise pour mieux m’organiser, regardez cette vidéo.

Voici la liste des 16 livres business que je lirai. Certains livres ont été traduits en plusieurs dizaines de langues, dont le français. Mais je pense tous les lire dans leur langue d’origine : l’anglais.

Les 16 livres recommandés par Hamidul Huq :

  1. * Scaling Lean: Maîtriser les indicateurs-clés de la croissance de votre start-up
    Ash Maurya; 273p; (l’orginal : Scaling Lean: Mastering the Key Metrics for Startup Growth)
  2. * Le Modèle Startup : Devenir une entreprise moderne en adoptant le management entrepreneurial
    Eric Ries; 376p (l’original: The Startup Way: How Modern Companies Use Entrepreneurial Management to Transform Culture and Drive Long-Term Growth)
  3. Lean Startup: Adoptez l’innovation continue
    Eric Ries; 320p; (l’original : The Lean Startup: How Today’s Entrepreneurs Use Continuous Innovation to Create Radically Successful Businesses)
  4. La Méthode Running Lean : Comment transformer votre idée en succès
    Ash Maurya; 320p;  (l’original : Running Lean: Iterate from Plan A to a Plan That Works)
  5. Lean Enterprise: How High Performance Organizations Innovate at Scale
    Jez Humble, Joanne Molesky Barry O’Reilly; 352p;
  6. Lean Analytics: Use Data to Build a Better Startup Faster
    Alistair Croll, Benjamin Yoskovitz; 440p;
  7. UX for Lean Startups: Faster, Smarter User Experience Research and Design
    Laura Klein; 233p;
  8. Lean UX: Designing Great Products with Agile Teams
    Jeff Gothelf; 208p;
  9. Lean Customer Development: Building Products Your Customers Will Buy
    Cindy Alvarez; 240p;
  10. * Lean Impact: How to Innovate for Radically Greater Social Good
    Ann Mei Chang; 304p;
  11. Lean AI: How Innovative Startups Use Artificial Intelligence to Grow
    Lomit Patel; 240p; 
  12. Leading Lean: Ensuring Success and Developing a Framework for Leadership
    Jean Dahl; 320;
  13. Lean Branding: Creating Dynamic Brands to Generate Conversion
    Laura Busche; 292p;
  14. * Unlearn: Let Go of Past Success to Achieve Extraordinary Results
    Barry O’Reilly; 240p;
  15. * Business Model Nouvelle Génération : Un guide pour visionnaires, révolutionnaires et challengers
    Alexander Osterwalder et Yves Pigneur; 288p (l’original : Business Model Generation: A Handbook for Visionaries, Game Changers, and Challengers)
  16. * La méthode Value Proposition Design : Comment créer les produits et les services que veulent vos clients
    Alexander Osterwalder et Yves Pigneur; 290p; (l’original : Value Proposition Design: How to Create Products and Services Customers Want)

Je ne vais pas forcément lire les livres dans l’ordre, ci-dessus.

Mon défi commence officiellement… le 1er juin 🙂 ! Rendez-vous le 22 juin pour le premer résumé : Scaling Lean – Maîtriser les indicateurs-clés de la croissance de votre start-up de Ash Maurya.